Année vingt, année moderne ?

 

Chers tous

En ce passage aux années vingt de l’an 2000, je vous souhaite le meilleur. Parlerons nous encore d’années folles, modernes, libres ? Il faut y croire…

A très vite pour de nouvelles chroniques sur mon blog !

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Publié par

Corinne Bacharach

Corinne Bacharach a accompagné de nombreux événements culturels du côté du théâtre, du cinéma, de l’édition et des musées, au sein d’institutions ou, entre 1989 et 1993, dans le cadre de son agence de presse et relations publiques CB/ C, Corinne Bacharach Conseil. Attachée de presse pour, notamment, le Festival d’Automne (1973-1977), les éditions Christian Bourgois (1977-1980), Nanterre Amandiers avec Patrice Chéreau (1982-1986), les Cahiers du Cinéma (1984-85), le Festival Premiers Plans à Angers (1989,1991), les Zingaro (1989-1996), le Festival International des Programmes audiovisuels (FIPA) (1991-1997), elle a collaboré au Festival d’Avignon de 1989 à 1991, lancé quelques aventures de presse dont Paris-Hebdo (1980), City Magazine (1984), L’Autre Journal (1990-91), L’Insensé (1993), des événements institutionnels tels La Fureur de Lire (1991,1992), des lieux comme l’Entrepôt avec Frédéric Mitterrand (1987), la Ferme du Buisson (1990) ou Carré d'Art à Nîmes (1993). Elle a occupé le poste d’assistante auprès du producteur Claude-Eric Poiroux au sein de Forum Production International pour les films Désordre d’Olivier Assayas(1986) et Jeux d’artifices de Virginie Thévenet (1987). Après avoir organisé les 10 ans des Editions Odile Jacob en 1996, elle a rejoint leur service de presse jusqu’en1999. Chargée de l’ouverture du Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (mahJ) en novembre 1998, elle est devenue, en 2000, responsable de son auditorium et de la communication, fonctions qu’elle a occupées jusqu’en juillet 2017. Elle a depuis créé le blog corinneb.net Elle est l’auteure de la biographie Margot Capelier, la vie en rôles, à paraitre aux éditions Actes-Sud/Institut Lumière en 2022.

8 réflexions au sujet de « Année vingt, année moderne ? »

  1. Toujours super, belle photo jolie relation, bravo, très bonne année à toi aussi ma Chère Corinne, avec l’espoir de te voir plus, tu me manques je pense à toi souvent!
    Je suis à Gallician, où tu devrais venir pour ton blog sur Arles tu es welcome…

    Gros bisous

    laurence

  2. Très belle année à toi Corinne et que tous les beaux rêves se réalisent…Verrons-nous Margot revivre sous ta plume en 2020?
    Je t’embrasse fort,
    Mireille

    1. Merci Mireille ! Oui c’est mon voeu le plus cher pour 2020 : finir Les aventures de Margot Capelier, de Jacques Prévert à Patrice Chéreau.
      Je t’embrasse
      Corinne

  3. Bonjour Corinne,
    tous mes vœux pour cette nouvelle année,
    gageons que la joie et la légèreté des années folles traverseront les mois à venir sans y laisser germer les graines des années 30 & 40!
    je t’embrasse et te souhaite le meilleur du meilleur
    catherine duval

    1. Comme tu dis Catherine…les signaux ne sont pas les meilleurs.
      Restons optimistes et pour toi également all the best !
      Amitié
      Corinne

  4. Margot Capelier avait déjà dix ans en mil neuf cent vingt ! Bonne année deux mille vingt à elle, à toi, à celles et ceux qui te sont chers, ici ou ailleurs… Et soyons folles, comme dans ces années-là. Baisers endimanchés, Y.

    1. Merci cher Yves pour ton commentaire qui me touche et me fait tellement rire en même temps ! Soyons folles, indeed !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *