Nenesse

 

Ma  chronique d’un autre âge sur Radio Néo

Nenesse est un personnage peu sympathique. Il est le héros de la pièce éponyme qui vient de débuter au Théâtre Déjazet…. Je dois l’admettre, je suis sortie de ce spectacle en ne pensant pas être capable d’écrire dessus. J’étais mal à l’aise avec le texte, pas mon genre comme on dit. Mais….

 

 

Nenesse est un personnage peu sympathique. Il est le héros de la pièce éponyme qui vient de débuter au Théâtre Déjazet, salle mythique dirigée depuis quelques années par le non moins mythique Jean Bouquin, dont la passion pour ce lieu lui permet, vaille que vaille, de le faire vivre, sans subventions et heureusement avec quelques beaux succès.

ll a eu la bonne idée de donner, pour une saison, une carte blanche à Jean Louis Martinelli, metteur en scène, qui fut un temps directeur du Théâtre des Amandiers de Nanterre et qui apporte au Déjazet un gage de qualité de textes, d’acteurs et de metteurs en scène.

Martinelli a choisi de monter Nenesse, une pièce d’Aziz Chouaki.

Je dois l’admettre, je suis sortie de ce spectacle en ne pensant pas être capable d’écrire dessus. J’étais mal à l’aise avec le texte, pas mon genre comme on dit. C’est trash, c’est cru, çà sent le stéréotype par moments et çà fait entendre beaucoup de choses qu’on a pas envie d’entendre : les propos d’un homme raciste, homophobe, macho et parfois carrément vulgaire….

Alors qui est Nenesse ? Lorsqu’on le rencontre sur la scène du théâtre, il semble déjà bien fatigué par la vie; on comprend qu’il a du être un musicos, qu’il a toujours aimé picoler et qu’il a du aimer Gina, sa femme, qui s’occupe de lui après ses deux récents AVC. Il ne sort pas beaucoup de son fauteuil sauf pour aller s’acheter de la piquette chez Mouloud ou voler un petit moment à sa femme en retrouvant des spécialistes de passes rapides au prénom slave. Il déteste visiblement son époque, regrette la France d’avant et ses vraies valeurs, déplore de voir autant de Noirs et d’Arabes dans son beau pays. Un vrai client pour le Front National. Pour arrondir ses fins de mois bien maigres avec la recette des ménages apportée par Gina, puisqu’il refuse de s’abaisser à aller quémander ses allocations chômages, il sous-loue une pièce à deux sans-papiers, Aurélien, victime de l’absurdité de l’administration française au moment d’un renouvellement de papiers et Goran, un syrien pas encore régularisé. Ces quatre personnages sont chacun des laisser pour compte, des paumés de la vie, des orphelins du bonheur, sauf sans doute Gina qui a les pieds sur terre mais subit la brutalité de son homme.

On a pas envie d’aimer Nénesse, tant sa haine des autres est violente, voire abjecte. Et pourtant…On comprend, chemin faisant, que ce spectacle est assez réussi puisque, en nous rendant témoins ce qu’il dénonce, on sent, vingt quatre heures après l’avoir vu, que le personnage de Nénesse est tellement vrai, si vrai, qu’il pourrait devenir un adjectif : « sois pas trop nénesse » ou incarner un vrai genre  « Fais pas ton Nénesse » ou encore « Arrête, t’es un vrai Nénesse ».

Alors, j’ai laissé tomber mes réserves et mes doutes de spectatrice en vous livrant cette petite chronique et surtout en tirant mon chapeau aux quatre comédiens, Olivier Marchal en tête qui ne s’économise pas pour donner à Nénesse, toute la force de désespérance clochardisée, de goujaterie aux petits pieds, de vacherie alcoolisée, d’éclopé de ses droits et de ses devoirs. A Christine Citti, magnifique d’émotion, de sensualité et de colère. Et enfin à Hammou Graia et Geoffroy Thiebaut, touchants et drôles malgré leurs situations désespérées.

Nenesse , une pièce d’Aziz Chouaki. Mise en scène et adaptation de Jean-Louis Martinelli. Scénographie de Gilles Taschet. Costumes d’Élisabeth Tavernier. Création Sonore de Sylvain Jacques. Lumières de Jean Marc Skatchko. Accessoires de Philippe Binard. Assistante à la mise en scène de Florence Bosson.

Avec Christine Citti, Hammou Graia, Olivier Marchal et Geoffroy Thiebaut.

Du mardi au samedi à 20h30 et matinée le samedi à 16h00

41 boulevard du Temple, Paris 3ème

01.48.87.52.55 www.dejazet.com